Your browser does not support JavaScript!

Conseils

L’ECLAIRAGE DE LA VERANDA

Luminosité et transparence sont deux maîtres-mots du vocabulaire de la véranda dès lors que le jour est levé. Cependant, lorsque la nuit tombe, un système d’éclairage artificiel s’avère nécessaire pour jouir de la pièce en toute sérénité. Le retrait définitif du marché des ampoules à incandescence modifie les habitudes et les constructions actuelles se dotent de systèmes d’éclairage « nouvelle génération » qui utilisent des halogènes éco, des ampoules fluo-compactes à économie d’énergie ou des LED. De ce fait, la mesure de l’énergie lumineuse d’une lampe se traduit aujourd’hui en lumen (lm) en lieu et place du Watt (W).
L’objectif de l’éclairage de la véranda est d’apporter une lumière d’ambiance nécessaire au confort dans la pièce, mais aussi une lumière plus fonctionnelle permettant des activités spécifiques comme la lecture, l’écoute musicale, des jeux de société ou un repas en famille ou entre amis par exemple. Ainsi les sources peuvent être, soit suspendues (lustres, suspensions), soit encastrées dans les murs ou dans les coursives voire intégrées dans les chevrons de toiture (appliques, spots), soit sur pied (lampadaires ou lampes d’appoint) selon les goûts et les besoins. Avec l’avènement des LED, de nouvelles gammes de matériels sont fabriquées pour apporter des éclairages d’une autre génération : réglettes, rubans, plaques jouent ainsi avec l’intensité et la couleur de l’éclairage pour le plus grand plaisir des yeux. Il est indéniable que l’éclairage est un atout recherché dans la décoration et l’esthétique de la véranda, non seulement à l’intérieur mais aussi en extérieur où les jeux d’ombres et de lumières mettent en valeur les façades vitrées de la pièce, sans oublier non plus l’aspect sécuritaire que représente cet éclairage alentour.


NOTIONS D’ECLAIRAGE

On distingue différents types d’éclairage selon les besoins engendrés.
Il faut un éclairage principal du volume global. Celui-ci peut être produit par une source venant de la toiture : un lustre, un plafonnier, un tube fluorescent ou des spots intégrés dans les chevrons. Par impondérable technique ou choix personnel on peut préférer un éclairage principal toujours direct mais par appliques murales.
Pour les périodes de détente, écoute musicale ou bavardage après un bon repas, on préférera un éclairage d’ambiance, soit, venant du plafond et commandé par variateur d’intensité, soit produit par un éclairage indirect venant d’un mur ou du sol.
Lors d’un moment de lecture, de jeu ou d’activité de loisir, des sources lumineuses à caractère fonctionnel suffisent à apporter la luminosité nécessaire. Liseuse, lampadaire, lampe d’appoint sont alors des éléments qui remplissent ce rôle tout en générant des aspects décoratifs souvent très appréciés par leur design, leur forme ou leur couleur.
Dans cette démarche décorative, un éclairage spécifique pour mettre en valeur un tableau, une sculpture, une statue ou encore une plante, par une source orientable, donnera à ces objets de valeur un éclat particulier.
Un autre type de lumière apporte son lot de confort et de décoration, il s’agit de l’éclairage de mouvement apporté par les flammes d’une cheminée, un candélabre ou des bougies décoratives (odorantes ou non), qui donnent vie à tous les objets de la pièce.


LES TYPES DE LAMPES

Une grande page de l’éclairage domestique a été tournée le 31/12/2012 lors de la disparition officielle du marché des lampes à incandescence. De ce fait, toutes les nouvelles constructions doivent être dotées de systèmes d’éclairage « nouvelle génération ».
Une lampe d’éclairage est caractérisée par son flux de lumière, son rendement lumineux, le rendu de ses couleurs, sa température de couleur, sa durée de vie, sa taille et sa forme, son prix, son nombre de cycles marche/arrêt et son impact environnemental. C’est la diversité de traitement de chacun de ces critères qui crée l’éventail de choix proposé aux consommateurs.
Les lampes halogènes sont puissantes et apportent une lumière de qualité mais même en halogène éco la différence de consommation par rapport aux lampes à incandescence n’est que de 30% et la chaleur dégagée reste très forte.
Les lampes fluo-compactes se présentent sous différentes formes (rondes, torsadées…), différents culots (B22, E14, E27…) et de puissances diverses. Elles consomment jusqu’à 80% de moins que les incandescentes pour une durée de vie de 6 à 20 ans.
En très peu de temps, le LED s’est développé au point de devenir le moyen d’éclairage privilégié. Limité en puissance d’éclairage lors de son apparition, il atteint aujourd’hui des performances remarquables. Pour illustrer ce chapitre nous allons emprunter quelques extraits de l’état des lieux du marché du relamping, réalisé par M. Ludovic LABIDURIE, PDG de NEOLUX : (sic) « … L’éclairage prend aujourd’hui une toute autre dimension au travers de nouvelles valeurs telles que : l’économie d’énergie, la qualité, la sécurité, la durabilité, le confort visuel, l’intégration, le design et les tendances. Il ne s’agit plus d’éclairer mais plus que jamais de se réapproprier la source lumineuse pour aménager son environnement en fonction de l’ambiance recherchée. Les critères de sélection des systèmes d’éclairage sont alors revisités par les consommateurs : basse luminance, choix de la température de couleur, efficacité lumineuse, facilité d’intégration et d’installation, sont des nouveaux termes utilisés par tous lors de l’acte d’achat. Il est devenu fondamental de mettre en valeur les espaces au fil des tendances et de répondre à des normes de qualité toujours plus pointues. C’est dans ce contexte que l’émergence de la technologie d’éclairage à LED se poursuit avec pour objectif : « Opter pour un éclairage plus efficient » : un bouleversement majeur dans le métier…Il est possible de démontrer de manière analytique la réduction conséquente de la facture énergétique liée à l’utilisation des éclairages LED. Au travers de ce bilan systématique, il est prouvé que malgré le surcoût à l’achat des produits à LED, le retour sur investissement est bien plus important qu’avec les solutions d’éclairage traditionnelles. Des économies sont notamment réalisées sur la partie maintenance et sur les changements d’ampoules, bien plus fréquents pour les solutions d’éclairage classiques. La technologie LED a atteint aujourd’hui une vraie maturité.»
Pour conforter cette tendance, voici le point de vue de M. Laurent ALDEGHI gérant de la société EMC, spécialisée dans l’éclairage de la véranda : (sic) « Le LED est une source lumineuse exceptionnelle qui voit ses rendements augmenter de jour en jour. Il y a trois ans un power Led avait un rendement (lumen/watt) lumineux inintéressant alors qu’aujourd’hui ses rendements sont 4 à 6 fois plus performants que ceux d’une ampoule halogène….Les performances lumineuses des sources led comme la quadri LED de chez CREE, par exemple, dépassent largement celles d’une ampoule 35W halogène. Actuellement, pour un point de 4*1W (par chip), nous obtenons 10 à 15% de puissance lumineuse en plus par rapport à une ampoule halogène de 35W (MR11). Soit 8 fois moins d’énergie consommée pour 15% de lumière en plus… »
D’autre part, les professionnels mettent en garde les consommateurs non avertis contre des produits bon marché fabriqués en Asie et vendus sur internet. Ils conseillent de vérifier leurs aptitudes réelles aux besoins des fabricants de vérandas : diamètre du produit par rapport à la mesure des chevrons, nombre de spots et donc de trous nécessaires dans le chevron par rapport à son inertie, nombre de points lumineux pour 20m2 (8 à 10 suffisent), nombre de kits nécessaires ou encore qualité du câblage et des accessoires (souvent inexistants).


LES MATERIELS DISPONIBLES

Le style et l’architecture de la véranda, le choix d’un éclairage général ou plus fonctionnel et la tendance décorative de la pièce, sont autant d’éléments qui guident la recherche adéquate des matériels d’éclairage. Si le lustre de nos aïeux garde une cote élevée, il le doit à son pouvoir esthétique indéniable mais il nécessite une hauteur de plafond suffisante et surtout l’adaptation de son alimentation et de ses ampoules aux normes d’aujourd’hui. Pour une véranda de style plus contemporain voire moderne, des spots intégrés dans les chevrons de toiture, dans les coursives d’une toiture plate ou disposés le long d’un rail traversant seront autant de moyens d’obtenir un éclairage principal performant. Ces systèmes sont parfois complétés par l’apport de sources lumineuses plus fonctionnelles, utilisées ponctuellement lors d’activités spécifiques. Ainsi, des spots orientables, des lampadaires ou lampes sur pied, des appliques ou des plafonniers à variateur s’avéreront suffisants pour permettre de vaquer à ces activités ou mettre en valeur des éléments décoratifs (tableaux, statues, sculptures, murs ou encore objets particuliers) par un éclairage direct ou indirect (comme notamment avec les lampes fluo compactes). Comme nous l’avons déjà dit dans ce dossier, les sources LED se développent en qualité et en quantité à très grande vitesse.

Pour Laurent ALDEGHI, gérant de la société EMC, je cite : « Le LED n’est plus considéré comme un éclairage d’ambiance mais il est devenu une source de lumière économique, design et tendance. » Ce dernier conseille de choisir des principes adaptés et conformes aux particularités de la véranda faite le plus souvent de verre et d’aluminium, voire d’acier ou de bois, je cite : « Pas plus d’un perçage (max 38mm) pour 2m2 et un rendement lumineux minimum de 400lumen/spot ». Voici quelques produits phares de la société EMC, proposés pour éclairer une véranda de 20m2, donc vendus par kit de 8 points lumineux, boîtier radiocommandé avec télécommande portable, intensité lumineuse variable et 60m de câble.

  • Le spot LED encastrable « Lucy », 4*1W, pour chevron tubulaire, diamètre de forage 38mm.
  • Le spot LED orientable « Gyro », 4W, pour chevron tubulaire, diamètre de forage 28mm.
  • Le spot LED orientable « Gyro » avec base, 4W, pour chevron épine.
  • La réglette LED de 24cm. Idéale pour chevron épine.
  • Les gammes halogènes de spots « Elyos » ou «Marty », kit de 10 points lumineux, pour chevron tubulaire.
  • La gamme halogène de spot « Kacy », kit de 10 points lumineux, pour chevron épine.
  • La société garantit pour ses LED des systèmes de câblage fabriqués sur le principe de la série. De ce fait, tous les spots et les sources sont compatibles entre eux sur les mêmes boîtiers d’alimentation et peuvent remplacer in situ toutes les installations halogènes en séries existantes dans les vérandas.
    La société belge DVL.LIGHTING commercialise « Power LED »un micro-spot ultra léger qui fournit une lumière diffuse agréable et confortable. Ce système d’éclairage écologique a été conçu dans un esprit d’éthique environnementale. La gamme de spots « Leedeal Tub Inser LED » s’encastre exclusivement dans les chevrons tubulaires ou dans les capots appliqués aux toitures de type épine. Diverses gammes de spot tige sont spécialement conçues pour les chevrons épine ou bois comme « HFL Satelight (Fix System) » par exemple. Hormis ces produits bénéficiant des avancées LED, ce fabricant propose différentes gammes halogènes de spots encastrés et de spots tige selon les chevrons de la véranda : « Htl Komett », « Tub Inser Halo », « Tub Inser Quadro », « Tub Inser Pecker », « Buggy » ou encore « Rio » (orientable).
    En France, la société NEOLUX Led Lighting Solutions propose un éclairage spécifique LED/Profilés et Flex LED Pro, avec différentes gammes d’éclairage intérieur dont deux de très haute puissance : « Pro 5050 » (29W/m) et « Pro Double Bande » (de 38,4 à 57,6 W/m). Ces Flex Led offrent un niveau d’éclairement similaires aux tubes à fluorescence les plus récents et sont utilisés pour un éclairement important mais surtout homogène et sans effet d’éblouissement. La gamme Flex Led Pro est très étendue. Tous les Flex présentent de nombreux avantages : L’ensemble de la gamme est dimmable (gradable), ils s’intègrent sur des profilés aluminium, l’angle d’éclairage est ajustable (grâce au profilé NEOLUX), ils ne dégagent aucune chaleur, absence de rayonnement UV ou infrarouge, faible consommation électrique et peu de maintenance (50000h de durée de vie). Ils peuvent être utilisés en éclairage indirect en application de type rétro éclairage de plafond. On peut les trouver en températures de couleur blanc chaud, blanc neutre, blanc froid ou blanc pur et en quatre couleurs : Rouge, vert, bleu et ambre.
    La société allemande OSRAM fabrique et commercialise des lampes fluo compactes, qui se déclinent en divers modèles dont les gammes « DULUX », (« Superstar », « Intelligent », « Pro » etc…), mais aussi des lampes halogènes : réflecteur (« Halogen spot eco »), compactes (« Halolux »), compactes avec réflecteur aluminium (« Decopin »), ou encore compactes avec réflecteur parabolique (« Osram Halopar »). Quant à ses gammes LED, elles sont soit décoratives, soit réflecteur, soit les deux.
    Ces solutions s’appliquent lors d’une recherche d’éclairage général venant du plafond. On peut aussi opter pour un éclairage mural direct ou indirect par appliques. Pour éviter l’éblouissement du au faisceau lumineux, on veillera à la hauteur de l’installation des appliques et pour éviter les zones d’ombre on sera attentif à leur espacement.
    L’éclairage d’appoint peut être apporté par diverses sources : lampadaire, lampe sur pied, flex Led, etc…qui ont un rôle fonctionnel ponctuel mais qui sont souvent des éléments de décoration intérieure particulièrement appréciés. De nombreuses sociétés proposent des lampes ou des rubans lumineux pour décorer l’intérieur. C’est le cas pour ne citer que celui-ci de XANLITE, par exemple, qui commercialise une nouvelle lampe LED à poser : « O’Delite », à forme ronde et féminine apportant une touche déco très moderne. Cette marque revisite aussi sa technologie strip-LED avec la solution « Battery Cube » relié à un boîtier à pile. Composé de 16 LED sur 0,5m, jusqu’à 1,5m avec rallonges, ce ruban propose deux niveaux de puissance (40 et 80 lumens) en fonction de l’autonomie disponible, celle-ci pouvant atteindre 10h d’éclairage en continu pour éclairer tous les objets ou tous les recoins de la véranda.
    NEOLUX propose aussi des gammes de Flex Led appropriés pour la décoration et l’éclairage d’appoint. Ils peuvent remplacer des tubes ou des spots de faible intensité qui mettent en valeur un tableau, un objet décoratif ou un effet architectural particulier.
    Les nostalgiques du naturel nous rappelleront enfin le plaisir d’apprécier le spectacle des flammes dansant dans la cheminée et créant des jeux d’ombre et de lumière dans la pièce ou encore la clarté délicate que diffuse une bougie parfumée ou non pour partager de délicieux moments d’intimité.


    ECLAIRAGE EXTERIEUR

    Le verre et la lumière font souvent bon ménage et l’éclairage intérieur développé le soir apporte ses lueurs particulières aux abords de la véranda. Mais cette dernière peut aussi être mise en valeur d’innombrables façons par un éclairage venant de l’extérieur. Là encore la technologie du LED a considérablement ouvert le marché pour offrir un éclairage coloré aux multiples intensités. Les sources sont diverses et variées, allant du projecteur au spot en passant par les lampadaires, les lanternes, les bornes, les potelets, les pavés, les Flex LED ou encore les décors de fleurs ou d’animaux pour ne citer que celles-ci. Pour chacune de ces sources, le choix entre un éclairage halogène ou LED reste possible mais il existe aussi d’autres possibilités comme celle proposée par la société RHEA VARO qui commercialise des lampes d’extérieur dotées de mini panneaux solaires qui se chargent naturellement sous les rayons du soleil durant la journée et rendent la lumière dès la nuit tombée.
    Un autre aspect de l’éclairage extérieur n’est pas à négliger, il contribue largement à la double sécurisation de la véranda et de ses abords. En effet, un site éclairé est plus dissuasif pour d’éventuels malfaiteurs et moins accidentogène pour les occupants des lieux. Ainsi, OSRAM propose par exemple, sa nouvelle collection « Noxlite » d’appliques d’extérieur, idéales pour éclairer une entrée ou encore un kit « Noxlite LED Garden Spot Mini », constitué de 9 spots (extensible jusqu’à 18), pour baliser terrasses, patios, chemins ou escaliers.
    L’éclairage de sa véranda est ainsi, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, un remarquable moyen de personnalisation de son lieu de vie au travers duquel chacun peut exprimer son originalité et son ingéniosité au service de l’esthétique de son habitat.



    Homey.Maison
    Les Vérandas Acier
    -

    "Les conseils " tous nos articles sont rédigés par des journalistes indépendants.


    "Estimez le coût" de votre projet en quelques clics et découvrez la multitude de choix possibles.